DONNER AU SUIVANT… DES CONNAISSANCES

DONNER AU SUIVANT… DES CONNAISSANCES

De transmettre de nos connaissances à nos enfants ou de leur donner la possibilité dans acquérir est assurément le plus beau cadeau que l’on puisse leur faire. Et, à une tout autre échelle, de transmettre de nos connaissances à la collectivité, ou de lui permettre dans acquérir, est aussi de faire preuve de beaucoup de générosité, de beaucoup d’altruisme.

LES PETITES CONNAISSANCES

Et en plus, le progrès, dans la très grande majorité du temps, s’accomplit un petit pas à la fois, rien de plus, rien de moins. Donc, contrairement à ce que l’on pense souvent, il n’y a que très rarement de grandes inventions, de grandes découvertes. Même qu’au niveau des découvertes, dans la très grande majorité des cas, c’est tout à fait par hasard qu’elles ont été réalisées.

Et donc, notre progrès, notre évolution, au niveau de nos connaissances, on le doit à une multitude de petites inventions, à une multitude de petites découvertes. C’est comme cela que nous avançons, c’est comme cela que nous progressons, à tâtons, en fouinant, sans tambour ni trompette, un petit pas à la fois.

Et tous nous pouvons contribuer à cela, à notre niveau, en faisant profiter notre collectivité de nos connaissances. En fait, ce qu’il faut en comprendre, c’est qu’il n’y a pas de petites connaissances, pour certains, ce que nous savons n’a pas beaucoup d’importance mais pour d’autres, cela peut faire toute une différence! Même que ces connaissances, ce savoir, qui peut paraître anodin au premier coup d’œil, une fois intégré à d’autres connaissances, peut permettre de nous faire franchir un autre petit pas pour faire en sorte qu’un autre niveau de connaissances soit atteint, ceci pour notre bien à tous.

L’ÂGE DE PIERRE

Comme nous le savons tous, pendant des millénaires, avant la venue du télégraphe, de la radio et de la télévision, la principale façon par laquelle nous pouvions transmettre de l’information était principalement par l’entremise « du bouche à oreille » et, dans une moindre mesure, par l’entremise de croquis, de dessins, de peintures et d’écrits. Même que ce n’est que tout récemment dans l’histoire de l’humanité, avec l’arrivée des systèmes postaux, des systèmes de transmission de courriers et de colis, que nous avons pu faire voyager nos écrits et nos autres documents relativement assez facilement (voir ici « sans pigeon voyageur ou sans coursier à pieds ou à cheval »).

Il est même maintenant difficile d’imaginer ce que cela a pu être, pendant tous ces millénaires, avant même la venue de l’imprimerie et de la photographie, lorsque seuls les gens qui pouvaient en plus réaliser des croquis, des dessins et des écrits, de façon manuscrite, avaient donc la possibilité de partager des informations ainsi que leurs connaissances.

LE NOUVEL ÂGE

Et même en des temps plus modernes, suite à l’invention de l’imprimerie et de la photographie, les choses ne se sont pas à ce point améliorées puisque seule une petite minorité d’érudits et de fortunés pouvaient publier un écrit dans un journal ou encore plus, dans un livre. Et même que très souvent, ce journal ou ce livre n’allaient pas bien loin à cause de la barrière des distances à franchir ainsi que de la barrière de langue, aussi, en plus.

Ce n’est finalement qu’avec la venue du télégraphe, de la radio et de la télévision que nous avons vraiment pu faire franchir de grandes distances, rapidement et facilement, à l’information et à nos connaissances. Ils ne nous restaient qu’à trouver une façon de conserver facilement cette information, ces connaissances et de les rendre accessibles à tous et en tout temps. Et nous avons finalement créé l’informatique ainsi qu’« internet »…

ET MAINTENANT AVEC INTERNET

Et c’est aussi, là encore, un petit pas à la fois, que l’informatique s’est développée et qu’en parallèle, toujours aussi avec un petit pas à la fois, que le Web s’est développé. Ceci pour finalement créer la plus grande encyclopédie universelle dont nous pouvions rêver, accessible à tous et en tout temps. Une encyclopédie qui nous donne non seulement un accès au savoir comme jamais cela n’avait encore été possible dans l’histoire de l’humanité, mais aussi en plus, une encyclopédie qui est interactive et qui nous permet à tous d’être des participants.

En fait, internet est tellement récent et tellement gros qu’il apparaît évident que nous n’avons pas encore tout le recul qu’il faut pour bien comprendre, pour bien mesurer, l’ensemble des impacts que cela a déjà pour nous et surtout, que cela aura pour nous dans le futur. Et l’un de ces impacts majeurs, qui apparaît de plus en plus comme l’un des plus importants, est assurément d’avoir rendu accessible l’ensemble de nos connaissances à tous. Il ne nous reste qu’à les publier!

CONCLUSION

Grâce à internet, nous pouvons donc maintenant faire beaucoup plus que de simplement passer, en laissant dans notre sillage que notre nom et quelques descendants, sans qu’il soit fait mention de notre vécu, de nos réalisations et surtout, de nos connaissances. Combien de connaissances, qui auraient pu faire progresser l’humanité, se sont perdues, parce qu’elles n’ont simplement pas été partagées.

Les connaissances, c’est comme l’argent, on n’emporte pas cela avec nous dans notre tombe, mais « donner au suivant… des connaissances », à la collectivité, c’est comme de laisser un héritage à nos enfants, cela on va l’emporter avec nous dans notre tombe puisqu’on se rappellera de nous pour avoir transmis ces connaissances.

En fait, chez Info Doors and Windows, on y croit tellement, que le thème officiel du site est maintenant devenu « DONNER AU SUIVANT… DES CONNAISSANCES ». Ce thème est déjà en page d’ouverture du site et sera aussi éventuellement sur tout le site.

Alors, svp, pour notre bien à tous, « DONNER AU SUIVANT… DES CONNAISSANCES »!

Julien Collette

Laisser un commentaire