LES PERSONNES

EDGAR CORMIER

Info Doors and Windows Ltd

MOT DU PRÉSIDENT

Quand je regarde les nombreuses réalisations de prestige auxquelles Multiver a collaboré dans le domaine de la construction depuis plus de 50 ans, je ne peux qu’être fier : de notre capacité à innover; de la relation de confiance que nous entretenons avec nos partenaires d’affaires; de notre approche personnalisée avec nos clients, qu’ils soient dans les domaines commercial, institutionnel ou résidentiel; des efforts déployés par tous nos employés pour surpasser les standards de qualité; de notre équipe multidisciplinaire compétente, d’expérience et disponible ainsi que de notre ouverture à tout mettre en œuvre pour répondre à vos exigences.

Vous pouvez compter sur toute l’équipe de Multiver pour contribuer à la réussite de vos projets et pour notre soutien indéfectible à votre croissance et à vos succès.

– Edgar Cormier, président –

Dernière mise à jour le 13 décembre 2020 à 14 h 37 min

Nom usuel de la personne :

Edgar Cormier

Nom complet de la personne :

Nationalité de la personne :

Canadienne

Poste que la personne occupe actuellement et organisation pour laquelle elle travaille :

Du site de LinkeInd :

Expérience

Postes que la personne a occupés par le passé et organisations pour lesquelles elle a travaillées :

Spécialités professionnelles de la personne :

Comptable agréé

Réalisations professionnelles de la personne :

Région où la personne a ses activités professionnelles :

Formation générale et professionnelle de la personne :

Du site de LinkedIn :

Formation

Langue maternelle de la personne :

Française

Langues parlées et écrites par la personne :

Langues parlées par la personne :

La personne est active professionnellement depuis :

La personne n’est plus active professionnellement depuis :

Particularités :

Texte par Renée Senneville, Magazine Québec Entreprise, hiver 2008 :

LA PETITE HISTOIRE

Edgar Cormier, fondateur de Multiver, est l’un de ces entrepreneurs dont la vision le transporte bien au-delà de la ligne d’horizon. Originaire d’une famille de onze enfants de New Richmond, en gaspésie, il devient comptable agréé. «Dans la famille, seuls mon frère Denis – ingénieur, actionnaire et à l’emploi de Multiver depuis 26 ans –, et moi avons mal tourné ! s’exclame M. Cormier, à la blague. Tous les autres sont allés vers l’enseignement, à l’instar de nos deux parents d’ailleurs.» Après ses études, il joint les rangs de Clarkson Gordon (aujourd’hui Ernst & Young). Il a comme client la société Thermover, dont le fondateur, M. Pépin, l’invite à faire partie de l’équipe. Fondée en 1966, la société Thermover se consacre d’abord à la distribution du verre. Mais trois ans plus tard, on commence à y faire de la fabrication de vitrage scellé. Ce procédé est alors tout nouveau et possède des propriétés intéressantes. En scellant le verre, on obtient un panneau étanche qui permet une meilleure isolation tant au niveau sonore que hermique. Au cours des années suivantes, cette technique s’est raffinée et l’entreprise a poursuivi sa croissance. Quelques années plus tard, en 1979, Edgar Cormier fait l’acquisition de cette entreprise dont le chiffre d’affaires atteint alors les 3,5 millions de dollars, la rebaptisant Multiver.

UN HORIZON AU-DELÀ DE NOS FRONTIÈRES

Mais vers le milieu des années 80, il est manifestement difficile de s’approvisionner en verre, au Canada. Et devant ces difficultés d’approvisionnement et le manque d’intérêt des fournisseurs canadiens de verre de s’établir au Québec, Edgar Cormier et ses associés envisagent de faire venir au Canada une usine de verre de l’étranger. « Je pensais que nous pouvions réussir à amener une usine de verre au Québec, et si possible près de la ville de Québec, afin de combler les besoins du marché nord-américain », ajoute Edgar Cormier. Une étude de marché est d’abord commandée au Groupe Roche, et, documents à l’appui, il se met à parcourir le monde à la recherche d’investisseurs intéressés à venir
s’établir au Québec. Cette épopée le mène au Japon, en Corée et finalement en Belgique où la société Glaverbel, leader dans son domaine, manifeste son intérêt de venir s’installer à Québec. En 1990, après quelques années de négociations, Glaverbel (qui est alors la propriété d’Asahi Glass Co. Ltd, une société japonaise) entre au Canada, se joignant à deux investisseurs institutionnels afin de construire une usine de fabrication de «float» (verre flotté). Les années qui ont suivi, de 1990 à 1992, sont caractérisées par une croissance effrénée et un développement remarquable. Cormier et ses associés avaient vu juste. Ils ont définitivement acquis la réputation d’aller chercher ce dont ils ont besoin, quel que soit le pays de provenance. Déjà, il y a presque vingt ans, la ligne d’horizon de cette équipe dépassait largement les frontières du Québec.

Photo extraite d’un article réalisé par Jacques-Normand Sauvé, du Magazine Québec Entreprise (volume 46) :

 

Nikolas Lachance, chargé de projets, Marco Clavet, directeur TI, Edgar Cormier, président, Luc Cormier, vice-président Opérations et Approvisionnements et Camil André, directeur des ventes.

Laisser un commentaire

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur skype
Skype
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print

Recherche D'Articles :

  • Types d'Article

  • Catégories

  • Auteurs (Membres)

  • Langues

  • Lieux

  • Sociétés

  • Spécialités

  • Étiquettes